Valve annonce un Counter Strike « Prism Edition »

Surfant sur le buzz, les éditeurs n’hésitent plus à adapter leurs plus célèbres licences au contexte de l’actualité. Valve a ainsi annoncé une version « Prism Edition » du célèbre FPS multijoueur.

« Counter Strike est basé sur l’importance des communications entre les joueurs. Ces derniers sont en permanence connectés entre eux pour débattre de la stratégie à adopter pour l’emporter sur l’autre équipe » explique Bob TheSponge, lead designer du jeu. « Nous voulions ajouter une nouvelle arme, qui permet d’écouter les communications des adversaires, mais les premiers tests étaient négatifs. Finalement, nous avons décider de supprimer la séparation entre les canaux de discutions, et mutualiser la carte. Ainsi, tout le monde écoute tout le monde, un peu comme dans la vraie vie, et la minimap affiche alliés comme ennemis en permanence. »

Une version qui change tout, aux conséquences infinies sur l’expérience de jeu. «  Les serveurs sont plus vivants, avec beaucoup plus de voix pré-pubères, et d’ordres dans tous les sens. Les fausses informations viennent également contrecarrer les plans les mieux rodés. Le jeu est transfiguré ! »

EA et Ubisoft également sur le coup

La concurrence se lance également dans cette brèche du jeu-buzz. Ainsi, Ubisoft propose un DLC « Place Tahir » pour Assassin’s Creed, qui consiste à traverser la célèbre place un jour de destitution en moins de 2h. L’éditeur avoue également travailler sur un Splinter Cell Ghost in the Shell, qui aura pour but de traverser les réseaux sans se faire intercepter.

De son côté EA a déjà mis à disposition une nouvelle extension des Sim’s « vie de Nabilla », qui se résume à un DLC proposant de nombreux modèles de shampoings et de smartphone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>